Notre pratique

Tohei Sensei a développé plusieurs disciplines qui permettent de faire lexpérience, accessible à tous, de lunification du corps et de l’esprit. Chacune de ces pratiques permet à la fois de faire cette expérienceet de couvrirdes domaines spécifiques. Vous observerez que la formation que nous délivrons dans les dojos dans lesquels vous vous rendrez n’est pas compartimentée suivant ces disciplines. Au contraire, la pratique proposée est chaque foisun mélange qui permet une expérience complète– en fonction de l’objectif du cours auquel vous participez. Généralement, vous verrez que la plupart des dojos divisent leur entraînement en classes de Ki et classes de Ki-Aikido. En classe de Ki, nous pratiquons habituellement la Ki-méditation, la Ki-respiration, les exercices et tests de Ki, et aussi le Kiatsu etle Sokushin no Gyo. En classe de Ki-Aikido, nous pouvons commencer avec quelques minutes de Ki-respiration, et nous pouvons aussi faire quelques exercices de Ki pour s’échauffer lentement, mais le gros de la classe sera l’entraînement et la pratique de techniques de Ki-Aikidoavec un partenaire à mains nus ou, le cas échéant, avec une épée en bois (bokken) ou un bâton (jo). Souvent, le programme du dojo aura dabord une classe de Ki suivie par une classe de Ki-Aikido, de sorte que votre entraînement vous offre une expérience pleine et équilibrée pour votre corps et votre esprit.

En classe de Ki, nous apprenons comment un esprit calme permet d’induire une posture naturelle, puis nous apprenons à appliquer ces principes aux mouvements de base et à divers autres exercices comme la respiration. Le vrai calme dans l'unification de l'esprit et du corps est comme celui de l'œil d'un cyclone, qui subsiste en dépit des actions les plus rapides ou de situations de stress ou de conflit. Dans les différentes techniques de Ki-Aikido nous pratiquons avec un partenaire en gardant une posture naturelle, et en restant calmes et centrés pour diriger notre partenaire avec confiance. Lorsque nous essayons avec un esprit égoïste d'amener quelqu'un à faire quelque chose, son esprit résistera naturellement. De la même façon son corps ne pourra pas non plus être déplacé efficacement en utilisant la force ou la violence, car encore une fois, son esprit résistera automatiquement. La non-dissension est au cœur de la pratique du Ki-Aikido - nous nous entrainons à respecter l'esprit des autres, à accepter le Ki du moment et, par conséquent, à conduire la relation sans conflit. De cette manière, les principes du Ki sont expérimentés à tous les niveaux de la perception, ils seront donc intégrés au fil du temps et ainsi mis en pratique.

Shinshin Toitsu Aikido – Aikido de la coordination du corps et de l’esprit

En classe de Ki, nous apprenons comment un esprit calme permet d’induire une posture naturelle, puis nous apprenons à appliquer ces principes aux mouvements de base et à divers autres exercices comme la respiration. Le vrai calme dans l’unification de l’esprit et du corps est comme celui de l’œil d’un cyclone, qui subsiste en dépit des actions les plus rapides ou de situations de stress ou de conflit. Dans les différentes techniques de Ki-Aikido nous pratiquons avec un partenaire en gardant une posture naturelle, et en restant calmes et centrés pour diriger notre partenaire avec confiance. Lorsque nous essayons avec un esprit égoïste d’amener quelqu’un à faire quelque chose, son esprit résistera naturellement. De la même façon son corps ne pourra pas non plus être déplacé efficacement en utilisant la force ou la violence, car encore une fois, son esprit résistera automatiquement. La non-dissension est au cœur de la pratique du Ki-Aikido – nous nous entrainons à respecter l’esprit des autres, à accepter le Ki du moment et, par conséquent, à conduire la relation sans conflit. De cette manière, les principes du Ki sont expérimentés à tous les niveaux de la perception, ils seront donc intégrés au fil du temps et ainsi mis en pratique.
Dans les exercises de Ki, nous apprenons comment un esprit calme permet d’induire une posture naturelle et détendue, nous apprenons à faire l’expérience de l’unification de l'esprit et du corps et nous apprenons à appliquer ces principes à divers mouvements et postures. Nous pratiquons un «exercice de 3 minutes», Junan Taiso (étirements naturels assis sur le sol), l'Aiki Taiso ou Hitori Waza (mouvements de base empruntés au Ki-Aikido) et le Oneness Rhythm Taiso (un ensemble de mouvements effectués en rythme sur une musique dédiée pendant 5 minutes). Tout cela se pratique de manière naturelle et rythmique dans l’unification du corps et de l'esprit. Pour tester la réalité de cette unification lors de ces exercices, notre partenaire peut nous donner un «Ki-Test». Assis ou debout, calmement dans différentes postures, ou en mouvement, un partenaire touche le corps et voit s’il peut être déplacé - pour nous faire prendre conscience de notre état d'unification, de l’état de notre esprit. Cela nous permet ainsi de découvrir, outre nos postures et nos schémas de mouvement non naturels habituels, nos modes de pensée et de comportement typiques ou habituels et qui nous empêchent de faire l'expérience de cette unification.

Exercices et tests de Ki

Dans les exercises de Ki, nous apprenons comment un esprit calme permet d’induire une posture naturelle et détendue, nous apprenons à faire l’expérience de l’unification de l’esprit et du corps et nous apprenons à appliquer ces principes à divers mouvements et postures. Nous pratiquons un «exercice de 3 minutes», Junan Taiso (étirements naturels assis sur le sol), l’Aiki Taiso ou Hitori Waza (mouvements de base empruntés au Ki-Aikido) et le Oneness Rhythm Taiso (un ensemble de mouvements effectués en rythme sur une musique dédiée pendant 5 minutes). Tout cela se pratique de manière naturelle et rythmique dans l’unification du corps et de l’esprit. Pour tester la réalité de cette unification lors de ces exercices, notre partenaire peut nous donner un «Ki-Test». Assis ou debout, calmement dans différentes postures, ou en mouvement, un partenaire touche le corps et voit s’il peut être déplacé – pour nous faire prendre conscience de notre état d’unification, de l’état de notre esprit. Cela nous permet ainsi de découvrir, outre nos postures et nos schémas de mouvement non naturels habituels, nos modes de pensée et de comportement typiques ou habituels et qui nous empêchent de faire l’expérience de cette unification.
La pratique de la Ki-méditation permet de calmer l’esprit en travaillant sur le point unique situé dans le bas de l'abdomen. En nous centrant en nous rapprochant infiniment de ce point unique nous pouvons faire l'expérience du calme et de l'unité vrais et vivants avec le Ki de l'univers infini. Nous entendons le silence qui se cache derrière tous les sons… nous percevons l'espace dans lequel toutes choses, événements, pensées et émotions apparaissent et disparaissent… Nous découvrons notre être véritable - la conscience universelle (reiseishin). Ainsi, la médiation permet de développer un vrai calme, la clarté et l'équanimité, qui ne peuvent être perturbés par le comportement des autres. De cette manière, la méditation (et la Ki-respiration) sont des éléments indispensables de notre étude du Ki-Aikido - car ils préparent le terrain pour vraiment être un avec votre partenaire, ne le considérant pas comme un adversaire, mais réalisant plutôt qu'en réalité nous marchons ensemble sur le chemin de l'univers. Vivre de cet état calme nous permet d’être performants et efficaces, peu importe ce que la vie nous réserve et nous propose.

La Ki-méditation

La pratique de la Ki-méditation permet de calmer l’esprit en travaillant sur le point unique situé dans le bas de l’abdomen. En nous centrant en nous rapprochant infiniment de ce point unique nous pouvons faire l’expérience du calme et de l’unité vrais et vivants avec le Ki de l’univers infini. Nous entendons le silence qui se cache derrière tous les sons… nous percevons l’espace dans lequel toutes choses, événements, pensées et émotions apparaissent et disparaissent… Nous découvrons notre être véritable – la conscience universelle (reiseishin). Ainsi, la médiation permet de développer un vrai calme, la clarté et l’équanimité, qui ne peuvent être perturbés par le comportement des autres. De cette manière, la méditation (et la Ki-respiration) sont des éléments indispensables de notre étude du Ki-Aikido – car ils préparent le terrain pour vraiment être un avec votre partenaire, ne le considérant pas comme un adversaire, mais réalisant plutôt qu’en réalité nous marchons ensemble sur le chemin de l’univers. Vivre de cet état calme nous permet d’être performants et efficaces, peu importe ce que la vie nous réserve et nous propose.
De toutes nos sources d'énergie (dormir, manger, boire…), la respiration est la seule dont nous ne pouvons nous passer, même pour quelques minutes. Il y a une façon naturelle de respirer, centrée dans le bas de l’abdomen (par opposition à la respiration dans la partie supérieure de la poitrine de la plupart des gens), qui est essentielle pour permettre au Ki de circuler naturellement à travers nous, ce qui est d’une importance capitale pour notre santé. Assis dans un calme vivant, nous sommes attentifs à notre respiration, centrés sur notre point unique dans le bas de l’abdomen, connectés à l'univers infini. La Ki-respiration est un exercice essentiel pour approfondir l'expérience de l’unification de l'esprit et du corps et de l'unité avec le Ki de l'univers. La Ki-respiration et la Ki-méditation sont enseignées et pratiquées ensemble dans le dojo, avec l’aide et les corrections du Sensei si nécessaire - mais bien sûr, il est bon de pratiquer seul(le) à la maison. Pour de nombreux étudiants, une séance quotidienne de Ki-respiration et de Ki-méditation finit par devenir normale, comme nettoyer son corps ou manger.

La Ki-respiration

De toutes nos sources d’énergie (dormir, manger, boire…), la respiration est la seule dont nous ne pouvons nous passer, même pour quelques minutes. Il y a une façon naturelle de respirer, centrée dans le bas de l’abdomen (par opposition à la respiration dans la partie supérieure de la poitrine de la plupart des gens), qui est essentielle pour permettre au Ki de circuler naturellement à travers nous, ce qui est d’une importance capitale pour notre santé. Assis dans un calme vivant, nous sommes attentifs à notre respiration, centrés sur notre point unique dans le bas de l’abdomen, connectés à l’univers infini. La Ki-respiration est un exercice essentiel pour approfondir l’expérience de l’unification de l’esprit et du corps et de l’unité avec le Ki de l’univers. La Ki-respiration et la Ki-méditation sont enseignées et pratiquées ensemble dans le dojo, avec l’aide et les corrections du Sensei si nécessaire – mais bien sûr, il est bon de pratiquer seul(le) à la maison. Pour de nombreux étudiants, une séance quotidienne de Ki-respiration et de Ki-méditation finit par devenir normale, comme nettoyer son corps ou manger.
Le Kiatsu est une discipline visant à aider avec le Ki à la guérison, développée par Koichi Tohei Sensei. Le «thérapeute» Kiatsu aide le «patient» à retrouver le pouvoir guérisseur du flux naturel du Ki de l'univers. Le Kiatsu ne se concentre pas sur des points, ni n'utilise la force. La connection se fait au toucher, en suivant des «lignes», qui peuvent naturellement se trouver en profondeur si nécessaire. En se connectant avec l'autre personne dans l’unification de son esprit et de son corps et avec le flux naturel du Ki, son esprit et son corps peuvent se détendre et se coordonner dans l'unité au fur et à mesure que les tensions et les blocages se dissolvent, leur donnant une sensation d'énergie accrue ou de flux de Ki. Au lieu de guérir activement l’autre personne, nous permettons plutôt au pouvoir de guérison que son corps et son esprit possèdent naturellement de se manifester. Le Kiatsu est également excellent pour l’auto-thérapie. Naturellement, la méditation régulière et la Ki-respiration approfondiront notre capacité à donner le Kiatsu, tout comme la pratique de la connexion à notre partenaire en Ki-Aikido, et inversement.

Le Kiatsu

Le Kiatsu est une discipline visant à aider avec le Ki à la guérison, développée par Koichi Tohei Sensei. Le «thérapeute» Kiatsu aide le «patient» à retrouver le pouvoir guérisseur du flux naturel du Ki de l’univers. Le Kiatsu ne se concentre pas sur des points, ni n’utilise la force. La connection se fait au toucher, en suivant des «lignes», qui peuvent naturellement se trouver en profondeur si nécessaire. En se connectant avec l’autre personne dans l’unification de son esprit et de son corps et avec le flux naturel du Ki, son esprit et son corps peuvent se détendre et se coordonner dans l’unité au fur et à mesure que les tensions et les blocages se dissolvent, leur donnant une sensation d’énergie accrue ou de flux de Ki. Au lieu de guérir activement l’autre personne, nous permettons plutôt au pouvoir de guérison que son corps et son esprit possèdent naturellement de se manifester. Le Kiatsu est également excellent pour l’auto-thérapie. Naturellement, la méditation régulière et la Ki-respiration approfondiront notre capacité à donner le Kiatsu, tout comme la pratique de la connexion à notre partenaire en Ki-Aikido, et inversement.
Sokushin no Gyo (méditation avec une cloche) est une forme de misogi (purification) qui implique tout notre être. Le fait de faire sonner à répétition la cloche en criant respectivement les mêmes paroles pendant une période prolongée (généralement de 15 à 30 minutes) peut être fatiguant et mettre à l'épreuve l'endurance de l'esprit et du corps. Tohei Sensei a développé Sokushin no Gyo comme un exercice visant à réaliser et à maintenir l’unification de l’esprit et du corps lorsqu’il est en pleine action. Sans unification de l'esprit et de corps il est difficile voire impossible de pratiquer Sokushin no Gyo. Mais lorsque l'esprit et le corps ne font qu'un en se détendant complètement, le Ki de l'Univers peut couler naturellement. Sokushin no Gyo renforce donc notre volonté de se donner à 100% - et cette expérience aide à appréhender ce qu’il est possible de faire quand le corps et l’esprit ne font qu'un - une leçon très précieuse pour nos vies.

Sokushin no Gyo

Sokushin no Gyo (méditation avec une cloche) est une forme de misogi (purification) qui implique tout notre être. Le fait de faire sonner à répétition la cloche en criant respectivement les mêmes paroles pendant une période prolongée (généralement de 15 à 30 minutes) peut être fatiguant et mettre à l’épreuve l’endurance de l’esprit et du corps. Tohei Sensei a développé Sokushin no Gyo comme un exercice visant à réaliser et à maintenir l’unification de l’esprit et du corps lorsqu’il est en pleine action. Sans unification de l’esprit et de corps il est difficile voire impossible de pratiquer Sokushin no Gyo. Mais lorsque l’esprit et le corps ne font qu’un en se détendant complètement, le Ki de l’Univers peut couler naturellement. Sokushin no Gyo renforce donc notre volonté de se donner à 100% – et cette expérience aide à appréhender ce qu’il est possible de faire quand le corps et l’esprit ne font qu’un – une leçon très précieuse pour nos vies.